Le groupe BRL remporte un contrat de 4,5 millions d'euros sur le plus grand barrage d'Afrique

Article : Environnement magazine.fr. BRL vient de remporter un important contrat pour réaliser des études d'impact sociales et environnementales du grand barrage de la Renaissance sur le Nil.

 

C'est un gros contrat de 4,5 millions d'euros que vient de remporter le groupe BRL pour réaliser des études d'impact sociales et environnementales du grand barrage de la Renaissance sur le Nil. Il remettra dans onze mois au TNC (Tripartite national committee) , le comité qui rassemble les trois pays concernés par l'ouvrage, l'Ethiopie, le Soudan et l'Egypte, sa copie sur un ouvrage dont la construction doit s'achever en 2017. « Nous allons travailler sur les deux phases de l'ouvrage, d'une part sur son remplissage et d'autre part, sur sa gestion », explique Jean-François Blanchet, le directeur général du groupe BRL. Il faut dire que les enjeux de ce barrage de tous les records sont à la fois technique et politique.
L'ouvrage de 74 milliards de m³ d'eau produira 6000 MW (soit l'équivalent de six tranches nucléaires). Décidé et financé par l'Ethiopie sans concertation à l'origine, il a fallu deux ans pour mettre sur pied un comité tripartite avec les deux autres pays directement impactés. C'est ce comité, le TNC, qui a retenu BRL après une longue mise en concurrence. « Nous avons été choisi pour mettre de l'objectivité dans le débat en fournissant des données concrètes non contestables », précise Jean-François Blanchet. Ces onze mois d'études vont mobiliser une trentaine d'experts, un tiers de BRL, un tiers d'Artelia, un autre bureau d'études français en sous-traitance et un tiers d'experts extérieurs. « Le remplissage de l'ouvrage va durer entre cinq et sept ans. L'étude va identifier différents scénarios de remplissage pour restituer suffisamment d'eau en aval. Pour la phase de gestion, il nous faut évaluer les impacts positifs et négatifs en fonction des scénarios de gestion. Avec nos données, TNC pourra discuter du partage équitable des bénéfices et des compensations éventuelles pour chaque Etat », complète le dirigeant.
Le groupe BRL est un spécialiste de la gestion multipartite de la ressource en eau. Il a déjà travaillé sur la gestion concertée du Nil avec neuf pays concernés, sur le fleuve Niger ou encore le lac Victoria en Afrique. Mais il a aussi en cours des contrats en Chine pour la restauration de zones humides. Une réussite qui se traduit sur les 22 millions de chiffre d'affaires de sa filiale BRL Ingénierie dont 50 %  se réalise à l'international. Mais le groupe BRL c'est d'abord 600 personnes en France (sur 700 dans le monde) et 70 millions de chiffre d'affaires dont 85 % en France. Avec sur l'Hexagone, le projet emblématique Aqua Domitia qui sécurise l'approvisionnement en eau de la région Occitanie à partir de l'eau du Rhône.

 

Source : Environnement magazine.fr

  • Adhérents à la Une
  • Le 11/10/2016

Inscrivez vous à la Newsletter