Nereus Water augmente son capital

La start-up basée au Pouget (34), spécialisée dans le recyclage des eaux usées par nano-filtration, annonce une augmentation de capital, s'appuyant pour cela sur un apport de brevets et une levée de fonds. Au moment même où l'un de ses extracteurs est choisi par Dubaï.

nereus bandeau 11 10 15

 

Le mois de septembre semble correspondre pour Nereus Water à une accélération de ses projets. Spécialisé dans le recyclage des eaux usées, la start-up créée en 2013 par Emmanuel Trouvé (un ex-Véolia, Rhodia et Lyonnaise des Eaux), s'appuie pour cela sur la nano-filtration et plus particulièrement la technologie membranaire qui permet ainsi de filtrer toute sorte de déchets "salissant" l'eau.

Constructeur d'extracteurs d'eau, la petite entreprise multiplie les projets et vient de procéder, pour asseoir son développement, à une augmentation de capital, faisant passer ce dernier de 1 500 € à 600 000 €, combinant pour cela un apport de brevet et une levée de fonds dont les montants respectifs n'ont pas été communiqués.

Bouillonnant de projets, Emmanuel Trouvé recherche activement de quoi les financer. Notamment ce démonstrateur de recyclage d'eau qui réclame 120 000 euros afin d'être finalisé. 200 000 € sont également recherchés pour mener à bien la conception d'un démonstrateur de fractionnement des sous-produits vitivinicoles en biogaz et biopolymères.

Il y a quelques jours c'est une unité destinée au recyclage des eaux grises d'une laverie industrielle basée à Dubaï qui a été expédiée. Une réalisation prometteuse vers une région demandeuse de solutions respectueuse des ressources en eau.

Nereus Water emploie pour l'heure 4 salariés et table sur 600 000 € de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours.

Contact :

emmanuel.trouve@nereus-water.com

  • Adhérents à la Une
  • Le 15/09/2015

Inscrivez vous à la Newsletter