Zoom sur le projet Dem'Eaux, piloté par notre adhérent BRGM

 Le projet Dem'Eaux, doté d’un budget de 5,8 millions d’euros, vise à caractériser le fonctionnement de l’aquifère de la plaine du Roussillon dans lequel 80 millions de mètres cubes d’eau sont prélevés chaque année.

« Il s’agit d’un empilement hétérogène de niveaux sableux et argileux. Il est difficile de savoir comment l’eau circule », explique Yvan Caballero, hydrogéologue au BRGM, qui pilote Dem'Eaux. Un premier projet, Grain d’sel, avait tenté d’analyser la dynamique de l’intrusion saline dans la nappe. Mais d’autres paramètres entrent en jeu, comme le climat, le littoral (avec le phénomène de l’érosion côtière) et les prélèvements croissants pour l’eau potable et l’agriculture.

Une fois les éléments susceptibles d’influer sur le fonctionnement de la nappe, Dem'Eaux réalisera un modèle pour tester les évolutions possibles et améliorer sa gestion. Une grande partie des fonds sera consacrée à l’acquisition de nouveaux moyens d’observation pluridisciplinaires : géophysique (analyse sismique, électromagnétique, gravimétrie), hydraulique (sondes piézométriques avec tests hydrauliques de grande densité), des données de résolution spatiale pour évaluer l’impact de la houle ou des tempêtes, des carottages pour avoir une idée fine de la lithologie et, enfin, des moyens moins conventionnels comme l’évaluation des prélèvements et des habitudes de consommation en eau.

« Nous faisons un effort d’investissement pour acquérir de nouvelles données et enfin faire sauter les verrous », ajoute Yvan Caballero. L’objectif est de proposer en 2019 un outil de modélisation pour les gestionnaires de la ressource.

Source : Environnement magazine

  • Adhérents à la Une
  • Le 08/08/2017

Inscrivez vous à la Newsletter