Eau et assainissement : 5 défis pour le prochain quinquennat

La Fédération Professionnelle des Entreprises de l’Eau appelle l’attention des candidats à l’élection présidentielle et des futurs législateurs sur les défis majeurs en matière de politique de l’eau : la résorption de la fracture territoriale, la transition écologique, la bonne utilisation de l’argent public, la relance des investissements comme levier d’emploi, les questions de sécurité liées à l’eau.

La FP2E formule 10 propositions concrètes et prend 10 engagements pour améliorer collectivement les services d’eau et d’assainissement dans l’ensemble de leurs dimensions : sanitaire, environnementale, sociale, économique. Pour une filière de l’eau solide, compétitive, protectrice de l’environnement, créatrice d’emplois locaux et d’innovations. Pour que la France reste une vitrine de ces savoir-faire reconnus et enviés.
Parmi ces propositions, apparaissent particulièrement :

  • En finir avec des services d’eau à deux vitesses
  • Préserver les milieux aquatiques des pollutions émergentes
  • Adapter les services d’eau à la transition écologique
  • Prémunir des inondations les citoyens exposés

Les entreprises de l’eau s’engagent à apporter leur contribution pour accompagner l’adoption de ces mesures, dans le cadre de collaborations avec les organismes de gouvernance de l’eau, les associations d’élus et de consommateurs. Elles proposent de contribuer à la recherche conjointe avec le service public ainsi qu’au partage de données sur la performance permettant une meilleure information des consommateurs. Elles feront état, annuellement, des expérimentations accomplies en matière d’économie circulaire et apporteront leur aide aux collectivités locales dans l’élaboration des dossiers visant à l’obtention de subventions européennes.

Pour télécharger le communiqué de presse : cliquez ici

  • News
  • Le 08/03/2017

Inscrivez vous à la Newsletter