Rapport sur l’instrumentation de la qualité des eaux

Objectifs de l’étude technico-économique sur la mesure en continu :

L’objectif principal de cette étude est de disposer d’évaluations techniques et économiques des services rendus par la mesure en ligne. Cette étude va permettre aux législateurs, aux rédacteurs de guides techniques (ou de guides de bonnes pratiques), aux bureaux d’études, aux constructeurs ou au exploitants de bénéficier de critères de choix (économiques et techniques) en faveur ou non de la mesure en ligne, en remplacement ou en complément des mesures ponctuelles classiquement utilisées à ce jour.

La mesure en ligne ou mesure en continu  se développe dans les domaines de l’industrie et de l’environnement. Cependant, dans les domaines de l’eau et des milieux naturels, l’absence de réglementation spécifique n’incite pas au développement de ce type de mesure.

 

Intérêts technico – économiques de l’analyse en continu de la qualité de l’eau et des milieux au regard des pratiques actuelles

 

etude metrologie Hydreos Onema vignette

Téléchargements :

Le cabinet Ernst et Young a réalisé une étude sur les “Intérêts technico – économiques de l’analyse en continu de la qualité de l’eau et des milieux au regard des pratiques actuelles”. Cette étude a été financée par l’ ONEMA et le Pôle HYDREOS. Le Pôle Eau a participé au suivi cette étude.

 

Domaines d’étude

Cette étude vise à établir un premier état des lieux de la métrologie des milieux aquatiques, avec 9 études de cas concrètes.

Les domaines des eaux pluviales et des eaux de transition et littorales, ont été étudiés mais à la marge car les marchés n’ont pas été jugés aussi importants que les 3 domaines prioritaires :

  • L’évaluation de la qualité des masses d’eaux et des actions de reconquête ou de préservation de la qualité des eaux de surface,
  • La protection de la ressource en eau potable,
  • Les rejets des systèmes d’assainissement (domestiques et/ou industriels),
  • Le suivi des eaux de transition et des eaux littorales, des eaux pluviales, des eaux souterraines.

 

Conclusions :

La mesure en continu et la mesure en laboratoire n’entrent pas en concurrence l’une contre l’autre mais répondent à des enjeux et des situations, les deux apparaissent complémentaires.

La métrologie en continu offre des avantages comparatifs à haute valeur ajoutée : réactivité et rapidité d’intervention, meilleure dynamique, meilleure gestion des risques car permettant l’anticipation, traçabilité des données donc une meilleure détection des pollutions, constitution de bases de données significatives.

Mais le développement de la métrologie en continu est limité surtout par l’absence de réglementation et aussi par les limites technologiques (en biologie notamment), les couts.

Concernant les coûts une analyse plus complète montre que, si on tient compte des coûts évités et des coûts proportionnels aux risques auxquels est exposé le milieu, la mesure en continu apparait alors compétitive et même très compétitive.

L’étude comprend des recommandations pour favoriser le développement des mesures en continu. Celles-ci portent sur les limitations citées ci-dessus.

 

 

Contact : info@pole-eau.com

  • News
  • Le 27/03/2014

Inscrivez vous à la Newsletter