Retour sur le premier GTAS

Le 20 février 2019, l’École des Mines d’Alès a accueilli la première réunion de l’année du groupe de travail sur l’axe stratégique «Identification et mobilisation de la ressource eau» du Pôle Aqua-Valley.Ce groupe, composé d’une quinzaine de participants, est animé par Èa éco-entreprises dans le cadre de la délégation PACA du Pôle Aqua-Valley avec le soutien du pôle, en partenariat avec ImaGeau et le BRGM. 
Cette dernière réunion, qui a regroupé plus 10 participants dont le Symcrau, a permis de discuter du grand boom de l’intelligence artificielle (IA), au travers des réseaux de neurones, dans des domaines aussi variés que la gestion prédictive des crues, la turbidité de l’eau dans les systèmes karstiques, le comportement des cours d’eau, les impacts du changement climatique… La pertinence des résultats produits par les outils de l’IA reste cependant tributaire de la qualité de la donnée observée, ce qui met en avant l’importance de maintenir, voire accroître les efforts dédiés à l’acquisition et à la valorisation des données, du capteur au data-management.
Par ailleurs, les partenaires du groupe de travail ont échangé sur les enjeux liés à la recharge artificielle des nappes, ainsi qu’à la gestion du biseau salé pour les aquifères côtiers. Ils ont convenu pour l’année 2019 de mettre en œuvre des actions visant à créer des opportunités d’échanges avec des aménageurs et utilisateurs finaux sur ces questions.
 
À cette occasion, le groupe a acté le souhait d’évoluer en "Commission Ressources en Eau" pour une meilleure cohérence et lisibilité avec la nouvelle feuille de route du Pôle. Il a été convenu également, d’ouvrir la participation à de nouveaux acteurs susceptibles d’apporter de nouvelles compétences non seulement techniques - en lien avec la gestion de la qualité et de la quantité de la ressource en eau mais aussi, transversales - comme les compétences économiques, juridiques et sociales. 

  • News
  • Le 20/02/2019

Inscrivez vous à la Newsletter