Journée technique : l'eau dans l'usine du futur

Les pôles de compétitivité Aqua-Valley, Aérospace Valley et Axelera ainsi que l’Agence Régionale de Développement Economique de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée AD’OCC avec le soutien des agences Agences de l'Eau Adour Garonne et Rhône Méditerrannée Corse, s’associent pour l’organisation d’une journée technique sur les enjeux de l’Eau dans l’usine du futur, avec ses implications process, organisation, recyclage et valorisation. La journée portera une attention toute particulière à la gestion de l’eau au sein des industries aéronautiques, traitement de surface, mécanique, …

 La journée « l'eau dans l'usine du futur » se tiendra le 20 novembre 2019 à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Aude (Narbonne) de 9h30 à 16h30 et donne lieu en préalable à un appel à communication.

 

Constat

AAC eau et usine du futur

Les prélèvements annuels en eaux (souterraines, surface) pour des usages industriels (hors production d’électricité) atteignaient 2,5 Milliards de m3 en 2016, soit 6,78% de l’ensemble des prélèvements tous usages confondus et hors barrages hydroélectriques (source BNPE mars 2019), avec de profondes disparités selon les territoires. Dans les zones de déficit hydrique notamment, des efforts de rationalisation des prélèvements sont demandés aux industries, afin de réaliser de substantielles économies d’eau pour soulager les pressions sur les ressources. À l’image de ce qui est observé dans le monde aujourd’hui, les sites industriels s’avèrent vulnérables vis-à-vis des ressources en eau qu’ils utilisent (CDP Global Water Report 2018). Par ailleurs, le coût du traitement des rejets industriels s’élève à 1 Milliard €, dont 250 M€ d’investissement (SOeS - 2013). Les milieux récepteurs aquatiques fragilisés par les prélèvements et pollutions diffuses sont d’autant plus sensibles aux rejets polluants industriels (substances chimiques, micro polluants organiques, métalliques…), qu’ils se concentrent en période de sécheresse. L’effet eco toxique est souligné par l’Agence Européenne de l’Environnement (Industrial waste water treatment, pressures on Europe's environment, 03.2019). Pour accompagner les industriels dans la réduction et le traitement de leurs rejets, l’Agence Rhône Méditerranée Corse mobilisera 125 M€ entre 2019 et 2024. L’Agence de l’Eau Adour Garonne consacrera quant à elle 96 M€ (15M€/an lutte pollution et 1M€/an économie d’eau/recyclage par an) sur la même période pour réduire les pollutions industrielles et artisanales.  

 

Objectifs

Face à ce constat, la mobilisation de tous les acteurs, s’avère nécessaire, afin :

  •  d’anticiper les enjeux réglementaires, environnementaux, et de gagner en compétitivité en optimisant l’usage des matières premières et de l'eau dans les procédés industriels ou de traitements des rejets,
  •  de partager les meilleures techniques disponibles, les solutions innovantes ou à venir, et mettre à profit les retours d’expérience,
  •  de mettre en réseau toutes les parties prenantes. 

Publics cibles

  • Entreprises de l’aéronautique, mécanique, traitement de surface, …, 
  • Entreprises de l’eau, de la chimie,
  • Laboratoires de recherche,
  • Collectivités,gestionnaires privés de ZAE,
  • Services de l’Etat.

Contact : 

• Guillaume NOURRIT - Chargé de projet Aqua-Valley
06 15 58 60 51 - g.nourrit@aqua-valley.com 

• Mylène HACHE - Chargée de projet Aqua-Valley 
06 34 66 93 47 - m.hache@aqua-valley.com

  • Le Pôle en action
    1. Le 20/11/2019
  • Narbonne

Inscrivez vous à la Newsletter