SMS

Séparation des Micropolluants à la Source pour une réduction de l’impact toxique sur les milieux récepteurs.

Le projet SMS vise la réalisation d’une plateforme de démonstration en site réel, mettant en œuvre des procédés couplés dans un objectif de dégradation de l’ensemble des micropolluants contenus dans les eaux usées.

La séparation à la source des urines permet ab initio une séparation des molécules hydrophiles (urines) des autres (adsorbées sur les solides) pour des traitements distincts et adaptés. L’enjeu du projet sera la mise en œuvre simultanée de procédés sur les files urines, eau et boues.

Outre la quantification des molécules et l’évaluation de leur dégradation, les performances de traitements seront exprimées aussi par des tests d’écotoxicité in situ basés sur des protocoles innovants.

Une valorisation énergétique, récupération N et P des urines et méthanisation permet de plus d’envisager cette plateforme comme une STEP à énergie positive.

L’ensemble des filières proposées par SMS sera évalué d’un point de vue technico-économique, mais aussi en terme d’acceptabilité pour en définir les conditions de mise en œuvre.

 

L’ensemble des filières proposées par SMS sera évalué d’un point de vue technico-économique, mais aussi en terme d’acceptabilité pour en définir les conditions de mise en œuvre.

 

Schéma SMS

 


Porteur du projet                         Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne)


Partenaires technique                 Polymem, Ozoval, JP Costes et Adict Solutions


Partenaires recherche            INSA-LISBP, LGC, Ecolab


Budget total                             1 902 k€


Co-financeurs                          Agence de l’Eau Adour Garonne (AEAG),ONEMA


Chef de file de la labellisation     Pôle EAU


Année de labellisation            2014 


Axes stratégiques du Pôle     Axe 2 : Gestion concertée des ressources et des usages

                                                  Axe transversal Acteurs et décisions : approches institutionnelles et sociales


projets financeurs bandeau bas 2015

Inscrivez vous à la Newsletter